Capture d’écran 2021-08-23 à 15.52.02.png

 Korai de LEA BALVAY 

 

Korai est le pluriel de Koré, un terme qui signifie jeune fille en grec, mais désigne également un style de représentation statuaire. La koré est réalisée en terre, en pierre ou en marbre. C’est une jeune femme debout qui effectue un léger mouvement comme porter un objet, recevoir une offrande, tenir le pli de son vêtement. Autant de gestes qui nous rappellent que le travail de Léa Balvay est avant tout performatif, qu’il prend forme par le mouvement. De fait, le principal médium est organique, vivant et c’est par le truchement de l’objet inanimé qu’il révèle son potentiel.

Les sculptures que l’artiste réalise, le sont dans le but de servir le corps ou de le contraindre. Lorsque ce dernier s’absente et que la chorégraphie s’arrête, laissant les oeuvres seules au regard du spectateur, les formes continuent de l’évoquer. Elles se meuvent dans des temporalités parallèles, se comprennent et s’apprécient sous des angles multiples. Que l’on regarde l’action, que l’on réfléchisse aux sens qui s’en dégage, que l’on se projette dans le potentiel d’activation qu’elle offre instinctivement au regard. 

Réalisées à la main, moulées sur un corps, modelées par un corps, on comprend que ce dernier réagit parfaitement dans ce qu’il est capable de faire lui même. Faut-il rappeler que les Korai sont destinés à la déesse Athéna, et que cette dernière est également la déesse des artistes. 

Capture d’écran 2021-08-23 à 15.52.16.png
tumblr_3ea404b334147d5fc25d596e25239881_9ec8d93f_1280.jpg
tumblr_9e697e9fdb7084b60940bf0c62a8876d_f7233f05_1280.jpg
Capture d’écran 2021-09-01 à 15.56.09.png
tumblr_4d7e1bf712d860aac087dad1c8fad628_96b40042_1280.jpg
tumblr_ca9fd4fabe3fc2f4ced2658bf8e4406e_a7f6b0b6_1280.jpg